Le Corbusier et les performances thermiques

Comment penser aujourd’hui une architecture écologique et responsable en se référant aux idéaux formels de Le Corbusier et de l’Architecture internationale du début du siècle passé?
Doit-on renoncer à la continuité des espaces intérieurs et extérieurs?
Les hautes performances requises par les règles RT 2005  et prochainement RT 2010 incitent à créer des boîtes compactes et fermées, à favoriser un bon rapport  surface habitable / surface de façades.
On est aux antipodes de la villa Savoye, du pavillon de Barcelone de Mies van der Rohe, perclus de ponts thermiques, de surfaces vitrées au nord, de continuités de matériaux intérieurs/extérieurs,…
A l’origine inspirée de l’habitat grec, cette architecture moderne ne peut plus être reproduite à l’identique sous nos climats. L’architecture internationale a vécu, et doit laisser la place à une architecture contextuelle.
Il ne faut pas pour autant perdre les grandes qualités plastiques et d’espace produites alors; nous devons trouver des solutions techniques nouvelles qui feront évoluer ce langage architectural. Richard Neutra avait commencé, en utilisant des strcuctures plus savantes que le béton brut ( toitures terrasses en  métal et bois par exemple).
D’ores et déjà, nous construisons en bois, en béton toit et murs avec isolation continue par l’extérieur , et produisons des détails constructifs efficaces, sans nuire à cette perméabilité avec le paysage.

François COQ

 



CL-Maison-SB
Maison SB
Agence COQ LEFRANCQ SARLAT - Saint Pantaléon
Restauration, garderie scolaire, bibliothèque et locaux associatifs
C&L - Maison B 3
Maison B.
du 2
Maison DU